Les concours de l'agrégation de musique sont modifiés à partir de la session 2018

Partagez cette page
Imprimer cette page

En 2018, le concours externe et le concours interne de l'agrégation de musique évoluent. Les épreuves écrites d'admissibilité et les épreuves orales d'admission ont été rprofondément modifiées par l'arrêté du 30 mars 2017.

Afin d'aider les candidats de la session 2018 dans leur préparation, des notes de commentaires et des sujets zéro sont proposés pour certaines épreuves.

L'agrégation externe de musique

Les épreuves du concours

Les épreuves de l'agrégation externe de musique se composent de 3 épreuves écrites d'admissibilité et de 3 épreuves d'admission.

Épreuves d'admissibilité :

  • Une dissertation (coefficient 1)
  • Une épreuve écrite d'écriture pour une formation donnée à partir d'une ligne mélodique d'environ trente mesures (coefficient 1)
  • Une épreuve technique : notation d'éléments musicaux à partir de corpus musicaux enregistrés (coefficient 1)

Épreuves d'admission :

  • Une épreuve de leçon (coefficient 1)
  • Une épreuve de direction de choeur (coefficient 1)
  • Une épreuve de de pratique instrumentale et vocale (coefficient 1)

 

Le programme de la première épreuve d'admission pour la session 2018

Les 3 questions retenues pour l'épreuve de dissertation sont les suivantes :

  • Voix de ville et airs de cour, du recueil Chardavoine (1576) à Michel Lambert (1610-1696) : l'avènement de la monodie accompagnée en France (sujet reconduit)
  • Poème symphonique et identité culturelle (sujet reconduit)
  • Les temps de la musique : composition, partition, interprétation, improvisation (nouveau sujet)

 

Précisions sur les nouvelles modalités des épreuves

Les épreuves ont été modifiées par un arrêté du 31 mars 2017.

  • l'épreuve écrite d'écriture pour une formation donnée à partir d'une ligne mélodique d'environ trente mesures est modifiée sur plusieurs points : les compositeurs de référence sont fixés par la réglementation, la formation imposée est strictement encadrée et la ligne mélodique donnée n'est pas obligatoirement portée par un seul des instruments
  • le coefficient de l'épreuve orale de leçon est désormais de 1
  • l'épreuve de de pratique instrumentale et vocale est modifiée sur plusieurs points : le temps de préparation et le temps d'épreuve sont désormais plus important et le chœur ne dispose plus de la partition.

La note de commentaire établie par le Président du jury apporte des précisions sur ces nouvelles modalités.

  

L'agrégation interne de musique

Les épreuves du concours

Les épreuves de l'agrégation interne de musique se composent de 3 épreuves écrites d'admissibilité et de 2 épreuves d'admission.

Épreuves d'admissibilité :

  • Une épreuve de culture musicale et artistique (coefficient 3)
  • Une épreuve d'arrangement (coefficient 3)
  • Une épreuve de commentaire (coefficient 3)

Épreuves d'admission :

  • Une épreuve de leçon (coefficient 5)
  • Une épreuve de direction de chœur (coefficient 5)

 

Le programme de la première épreuve d'admission pour la session 2018

Pour l'épreuve de de culture musicale et artistique, le champs de questionnement retenu pour 2018 est : "les temps de la musique : composition, partition,  interprétation, improvisation"

 

Précisions sur les nouvelles modalités des épreuves

Les épreuves ont été modifiées par un arrêté du 31 mars 2017.

Les trois épreuves d'admissibilité, chacune de coefficient 3, pèsent désormais un poids identique. Les deux épreuves d'admission, chacune de coefficient 5, pèsent également un poids identique.

Plusieurs épreuves, d'admissibilité et d'admission, s'appuient dorénavant sur les programmes de l'enseignement musical en lycée et, plus globalement, sur les gestes pédagogiques mis en œuvre par les professeurs d'éducation musicale pour atteindre les objectifs de formation à quelque niveau que ce soit de l'enseignement du second degré. Dès lors, une fine connaissance, réfléchie et expérimentée, des textes de référence de l'éducation musicale dans l'enseignement scolaire et particulièrement au lycée, est indispensable à la réussite des épreuves.

La note de commentaire établie par le Président du jury apporte des précisions sur ces nouvelles modalités.

[Cette note a été actualisée le 10 octobre 2017]

 

Les sujets "zéro" des nouvelles épreuves d'admissibilité

Afin d'aider les candidats dans leur préparation des exemples de sujets sont proposés pour les épreuves d'admissibilité de l'agrégation interne de musique.

Première épreuve d'admissibilité : épreuve de culture musicale et artistique

Daniel Barenboïm écrit, dans La musique est un tout [2012], Fayard 2014 ("Éthique et esthétique") :

"Le temps, ou pour être plus précis, le temps objectif est le fidèle compagnon du musicien, sa conscience pour ainsi dire. On peut toujours déranger un peu les choses, jouer avec du rubato, comme on dit en italien dans la terminologie musicale, mais le musicien a toujours le devoir moral de restituer le bien mal acquis. L'exécution - soumise comme elle l'est à la progression inexorable des aiguilles de l'horloge - représente un effort constant pour faire coexister le temps subjectif et le temps objectif [...] Si quelqu'un joue librement, en forçant les indications métronomiques pour pouvoir réaliser une arabesque expressive ou souligner une modulation harmonique, le lien avec le temps objectif maintient l'interprète les pieds sur terre, lui interdisant toute échappée fantasque et arbitraire. Comme la vérité, le tempo peut être tendu à l'excès : si quelqu'un éprouve le besoin d'exprimer un moment de beauté particulière en permettant à "l'horloge subjective" de rester un peu trop en arrière par rapport à la précision de l'horloge objective, la musique sera en conséquence tendue au-delà de ce qu'elle peut supporter et elle éclatera tout d'un coup, comme un élastique sur lequel on a trop tiré."

L'enseignement facultatif de la musique, pour la classe de Terminale, prévoit d'interroger "L'œuvre et ses pratiques", notamment sous l'angle de "L'œuvre et son interprétation : conventions, fidélité, trahison, goût musical, authenticité stylistique." Dans le souci d'éclairer cet aspect, vous interrogerez différents répertoires musicaux pour illustrer ou discuter la tension décrite ici, par le pianiste et chef d'orchestre, entre le temps "objectif" de l'œuvre et le temps "subjectif" de l'interprète.

  

Deuxième épreuve d'admissibilité : épreuve d'arrangement

Vous réaliserez un arrangement vocal et instrumental de la partition jointe :

  • sujet 0 n°1 : Kenny Dorham - Blue Bossa 
  • sujet 0 n°2 : Julien Tiersot - Laissez-moi planter le mai

 

Troisième épreuve d'admissibilité : épreuve de commentaire

Chaque sujet 0 est composé de deux parties :

  • première partie : vous rédigerez un commentaire des trois extraits enchaînés qui seront diffusés à plusieurs reprises.
  • deuxième partie : vous rédigerez un rapide commentaire de l'œuvre puis identifierez en les justifiant des objectifs de formation au lycée qui peuvent être nourris par son écoute. Vous présenterez enfin brièvement une ou plusieurs situations pédagogiques permettant de travailler les objectifs précédemment identifiés.

 

Mise à jour : 10.10.2017

Vous voulez devenir professeur en collège ou lycée?

Pour enseigner dans un lycée, en classe préparatoire ou plus exceptionnellement dans un collège de l'enseignement public, vous devez obtenir le concours de l'agrégation.

En savoir plus sur l'agrégation

Textes de référence

Sections et modalités d'organisation des concours de l'agrégation :

Arrêté du 28 décembre 2009 modifié

Arrêté modificatif du 30 mars 2017

Partagez cette page
Imprimer cette page