Précisions relatives au premier concours interne de recrutement de professeurs des écoles

Note de service n° 93-079 du 19 janvier 1993
Partagez cette page
Imprimer cette page

Précisions relatives à la conception et au contenu des épreuves du premier concours interne de recrutement de professeurs des écoles.

 

Épreuve écrite d'admissibilité

Épreuve notée sur 40.

Les dossiers proposés aux candidats comprendront de trois à cinq documents (textes, tableaux, dossiers, schémas, etc.). Ils ne devraient pas excéder une dizaine de pages.

On veillera à ce que les questions abordées dans ces dossiers soient bien en relation avec les programmes et les activités de l'école primaire et puissent faire l'objet d'une exploitation dans tous les cycles de celle-ci. Ces questions pourront porter sur tous les domaines de la culture contemporaine. Les deux dossiers proposés au choix des candidats porteront sur des domaines différents. On privilégiera les dossiers qui ne traitent qu'une seule question plutôt que ceux qui offraient des "entrées" trop nombreuses. Enfin, on évitera les questions susceptibles de commentaires par trop polémiques.

Au cours de la première partie de l'épreuve (notée sur 20), le candidat proposera, en quatre pages manuscrites maximum, une analyse et un commentaire de la documentation qui lui est soumise ; quelques questions pourront accompagner le dossier afin de guider cette analyse et ce commentaire. Les correcteurs seront attentifs aux qualités de rédaction, d'exposition et de clarté.

Les critères de correction donneront une nette préférence à la capacité du candidat à situer la question dans ses divers contextes, à repérer les enjeux des débats auxquels elle a pu donner lieu, ainsi qu'à montrer la connaissance qu'il peut en avoir, plutôt qu'à la simple paraphrase, voire à la seule synthèse du dossier proposé.

La seconde partie de l'épreuve sera également notée sur 20 points (12 pour la programmation d'activité en classe, 8 pour le développement d'une séquence).

Le candidat indiquera le niveau du cursus primaire (maternelle ou élémentaire) auquel se situe la programmation d'activité qu'il propose et décrira celle-ci, en quatre pages maximum (pouvant comporter tableaux et schémas). Les critères de correction prendront notamment en compte la clarté de la présentation et le fait qu'elle puisse faire l'objet d'une communication aisée dans le cadre d'une réunion de travail en équipe ; le caractère pluridisciplinaire de la programmation proposée constituera un élément important de la notation.

Le candidat indiquera le moment de la progression où se situe la séquence qu'il choisira de développer, il en exposera les objectifs, le déroulement, les modalités d'évaluation, etc.

Épreuve orale d'admission

Épreuve notée sur 40.

Les candidats déposeront leur dossier avant l'épreuve, en double exemplaire, selon les modalités fixées par les inspecteurs d'académie et portées à leur connaissance dans les dossiers d'inscription.

Le dossier comportera dix pages, au maximum, sans annexes, avec un sommaire en tête. Il sera dactylographié, avec un double interligne, et paginé. Une fiche descriptive, d'une page, également dactylographiée en double interligne, en présentera successivement l'économie et le contenu.

Ce dossier constituera un ensemble construit et ordonné de documents élaborés par le candidat et faisant état d'observations, de pratiques, d'analyses de pratiques établies lors de ses activités professionnelles.

Il est destiné à servir de support aux questions proposées par le jury pour l'exposé. Sa présentation et son contenu ne feront donc l'objet d'aucune notation.

Au cours d'une première partie de l'épreuve (dix minutes), le candidat présentera un exposé portant sur les questions ou thèmes proposés par le jury à partir de son dossier.

Pour la préparation de cet exposé (quinze minutes), le candidat disposera de son dossier et des questions ou thèmes proposés par le jury.

Au cours de l'entretien qui suit (dix minutes), le jury engagera une discussion avec le candidat en élargissant progressivement le champ de ses questions. Il sera particulièrement attentif aux qualités d'expression et à la capacité à communiquer que l'on est en droit d'attendre d'un enseignant.

Épreuve orale facultative

Épreuve notée sur 10. Seuls les points obtenus au-dessus de la moyenne sont pris en compte.

Lorsque les candidats auront fait le choix de passer cette épreuve, le jury de l'épreuve d'admission prolongera l'entretien (pour dix nouvelles minutes), en posant au candidat, quelques questions relatives à la politique de développement social urbain et à la politique des zones d'éducation prioritaires, en veillant, chaque fois que possible, à ce que ces questions soient en relation avec la réalité de ces politiques dans le département.

Le jury tiendra compte, lors de la notation de cet entretien, du fait que le candidat appuie ses réponses sur une expérience professionnelle effective de la prise en charge d'élèves en difficulté, et non seulement sur une connaissance théorique.

Les candidats devront avoir demandé à passer cette épreuve lors de leur inscription au concours ; en aucun cas, ils ne pourront faire ce choix au moment de la passation des épreuves.

 

Mise à jour : 12.04.2016

Vous souhaitez devenir professeur des écoles?

Pour enseigner dans une école maternelle ou élémentaire, vous devez obtenir le concours du CRPE

En savoir plus sur le CRPE

Partagez cette page
Imprimer cette page