[Témoignage] Cédric Peter nous parle de son quotidien de formateur académique et de responsable d'un master MEEF

Partagez cette page
Imprimer cette page

Professeur d'anglais dans un établissement d'éducation prioritaire (REP+) à Strasbourg, Cédric Peter est aussi co-responsable du master MEEF anglais au sein de son académie. Partager son temps entre ces différentes activités lui permet de prendre régulièrement du recul sur une pratique enseignante en permanente évolution.

"L'enseignement évolue chaque année, chaque mois, chaque seconde même !"

Cédric Peter

"L'enseignement évolue chaque année, chaque mois, chaque seconde, même !"

Pourquoi avez-vous décidé de devenir formateur académique en plus d'enseigner au collège ?

Je trouve passionnant de former les futurs enseignants, surtout à la transmission de certaines valeurs, celles de notre institution - qui est une chose absolument essentielle. Cela m'intéressait beaucoup aussi de réfléchir à l'avenir de l'enseignement, qui évolue chaque année, chaque mois, chaque seconde, même ! Puisque la recherche avance en didactique et que les programmes peuvent évoluer, l'enseignement doit changer lui aussi, notamment en termes de pratiques sur le terrain.

Vous êtes responsable d'un MEEF à l'ESPE (École supérieure du professorat et de l'éducation) de Strasbourg. Pouvez-nous décrire en quelques mots en quoi cette mission consiste ?

Je suis co-responsable du master MEEF anglais, mon rôle est donc de mettre en œuvre les enseignements qui sont dispensés aux étudiants de master qui souhaitent devenir professeurs d'anglais. Pour cela, je coordonne une équipe d'une douzaine d'enseignants formateurs.

Comment votre emploi du temps est-il aménagé ?

Je travaille du lundi matin, très tôt, au dimanche soir... très tard ! J'enseigne à mi-temps et l'autre moitié est consacrée à l'ESPE, où je rencontre les tuteurs, j'anime des réunions, je vais à la rencontre des enseignants fonctionnaires-stagiaires lorsqu'ils font cours... Tout cela prend en moyenne quarante heures par semaine, mais cela peut aller jusqu'à cinquante heures.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans la pratique de votre métier ?

Le relationnel, avec les étudiants comme avec les élèves. Il y a la matière qu'on enseigne, certes, mais il y a aussi les techniques d'enseignement. Ce qui me plaît le plus, c'est d'être celui qui les accompagne dans leur projet, dans ce qu'ils vivent. Je vais donner mon maximum pour les préparer à ce qu'ils souhaitent faire et ça passe par des échanges, des plaisanteries parfois et, surtout, par la transmission de connaissances et de compétences.

Enfin, quels conseils donneriez-vous à de futurs enseignants ?

Il est nécessaire d'avoir un solide bagage disciplinaire, ainsi qu'une réflexion didactique et pédagogique. Il faut bien garder en tête que l'enseignement évolue perpétuellement, il est donc essentiel de continuer à se former jusqu'au bout de sa carrière et garder une grande ouverture d'esprit. Concrètement, en échangeant avec les collègues, en lisant des ouvrages didactiques, en se cultivant, mais aussi en ne quittant pas un cours en se disant que c'est terminé, mais en se demandant plutôt pourquoi certaines choses ont réussi et d'autres non.

Ça ne peut pas être un métier figé, ce n'est pas parce qu'on a suivi une formation initiale qu'on peut avoir la même pratique pendant quarante ans. Intellectuellement, c'est formidable !

Propos recueillis en février 2016

Être professeur au collège : d'autres témoignages à découvrir

"Un cours ne se passera jamais de la même manière et les ados ont souvent une énergie très communicative. (...). La responsabilité que l'on a dans la construction d'un adolescent, c'est un peu effrayant, mais formidable car on peut se dire que l'on aura eu un impact sur ce que devient un être humain."

"J'aime beaucoup enseigner au collège. On s'adresse à des jeunes gens en pleine transformation personnelle et cela implique un rapport particulier avec les élèves. (...) l'enseignant reste une figure d'autorité dont le rôle est de transmettre des savoirs."


CollegeITW-visio1 par EducationFrance

Mise à jour : 29.04.2016

Vous voulez devenir professeur au collège ?

Les ESPE proposent une formation professionnalisante pour devenir professeur au collège.

Renseignez vous sur la formation professionnalisante en ESPE

Être professeur au collège

Enseignant du second degré, le professeur en collège prend en charge plusieurs classes et plusieurs niveaux, de la 6e à la 3e.

En savoir plus

Partagez cette page
Imprimer cette page