[Entretien] Isabelle, Professeure agrégée de Sciences de la vie et de la terre, formatrice à l'ESPE de Lille Nord de France et tutrice d'étudiants stagiaires.

Partagez cette page
Imprimer cette page

Le quotidien d'un enseignant est ponctué de moments forts : rencontres, victoires pédagogiques, aléas du métier...Elle partage son expérience avec vous.

" La fois où...en tant que tuteur, j'ai accueilli mon étudiant stagiaire ... "

"Le tuteur fera tout pour que la rentrée de l'étudiant stagiaire soit réussie"

Le rôle du tuteur est d'accompagner l'étudiant dans sa professionnalisation afin qu'il découvre progressivement le métier d'enseignant. Le tuteur a pour mission d'accueillir le stagiaire, de l'accompagner dans la conception des cours, d'être présent aussi après le cours pour l'aider à prendre du recul. Accueillir c'est d'abord favoriser l'intégration de l'étudiant dans l'établissement, en le présentant aux différentes équipes (administrative, éducative, etc.) ; c'est l'aider à anticiper sa rentrée avec tout le côté pratique que cela implique comme la découverte des bâtiments de l'établissement par exemple, son fonctionnement, ses horaires, l'organisation matérielle, les personnes référentes. Des questions aussi pragmatiques que l'habillement peuvent aussi être abordées : la tenue du premier jour pour se sentir à l'aise, le port de la blouse ou pas en fonction de la discipline, etc. La mission d'aide à la préparation des cours est plus progressive. Le tuteur peut décider de confier tout ou partie de ses préparations, puis faire en sorte, au fur et à mesure que le temps passe, d'en donner de moins en moins pour que l'étudiant devienne autonome. Le maître de stage a aussi une mission de conseil concernant par exemple, les spécificités de certaines classes. Toutes ne sont pas identiques. En fonction du moment de la journée où le cours à lieu, il peut être parfois plus judicieux de travailler en groupes ou en ateliers, plutôt que de façon magistrale. Lorsqu'il est en phase d'observation dans la classe, le tuteur s'intéresse aussi à la posture du futur professeur : reste t-il au fond de la classe ? Comment se déplace-t-il ? Comment intervient-il auprès des élèves ? Pose t-il bien sa voix ? Après les séances, le tuteur confronte ce qu'il a observé en classe et ce qui était prévu initialement. L'analyse du bilan conduit le tuteur et l'étudiant à mettre en place des hypothèses de travail et des solutions pour améliorer progressivement le déroulement des cours. Le tuteur a enfin une mission d'évaluation fondée sur les dix compétences présentées dans les textes officiels : le tuteur peut proposer de voir certaines compétences en début d'année, puis de mettre en place un planning pour les suivantes jusqu'à la fin de l'année. Le tuteur peut aussi avoir un rôle dans le choix des formations de l'étudiant. S'il repère des besoins ou des manques, il peut guider l'étudiant dans le choix de certains modules dispensés au sein de l'ESPE (École supérieure du professorat et de l'éducation). Le tuteur fera tout pour que la rentrée de l'étudiant stagiaire soit réussie.

Construire une relation de confiance

Dans le cadre de l'organisation du travail collaboratif entre le tuteur et l'étudiant stagiaire, il est important de planifier précisément le travail : les différentes visites du tuteur dans la classe de l'étudiant et inversement les visites de l'étudiant dans la classe du tuteur. La mise en place d'outils pédagogiques est également primordiale : un cahier de stage par exemple, commun au tuteur et à l'étudiant et qui peut être vu par le référent de l'ESPE. Il s'agit avant tout de créer un outil interactif de tutorat entre les différents acteurs de la formation. Une relation de confiance doit s'établir entre le tuteur et l'étudiant. Cette confiance est essentielle pour rassurer les étudiants stagiaires dont les appréhensions peuvent être multiples. Une fois passée la joie de la réussite aux concours, l'appréhension grandit en effet au fur et à mesure que la rentrée se rapproche. Le tuteur doit alors aider l'étudiant stagiaire à s'imaginer dans la classe et à se mettre véritablement dans la position du professeur. Les étudiants entendent souvent dire à tort, que les premières heures dans une classe sont capitales. Rater sa rentrée reviendrait alors à rater son année. Or, la réalité est tout autre. Sur ce point-là, le maitre de stage doit rassurer l'étudiant. J'ajoute que la relation tuteur - étudiant stagiaire reste la même que l'étudiant se destine au 1er ou au 2nd degré. Il s'agit toujours d'un professionnel dont la mission est d'aider un futur enseignant stagiaire à se construire une identité professionnelle. Si la pratique quotidienne peut impliquer quelques différences liées au contexte, la profession d'enseignant mobilise avant tout des compétences et une culture communes. Il est aussi important que le tuteur s'implique dans ce qui est fait à l'université au sein de l'ESPE et inversement, le référent de l'ESPE s'investit dans ce que fait l'étudiant sur le terrain et suit ses progrès.

"Un lien fort doit exister entre les enseignements étudiés à l'ESPE et les situations vécues en stage"

Pour ma part, je demande toujours à mes étudiants stagiaires de m'informer des points abordés en cours pour pouvoir répondre aux questions et progresser en cohérence avec les contenus des cours. Le plan de formation qui reprend ce qui sera fait à l'ESPE tout au long de l'année, est donné à la fois à l'étudiant mais aussi au tuteur, en début d'année, pour que ce dernier contribue à mettre en pratique les questions du cours. Quand l'étudiant est en stage, il peut demander au tuteur que le cours soit mis en pratique. Inversement, pendant les cours, l'étudiant peut échanger sur les expériences vécues devant les élèves ou revenir sur telle ou telle pratique qui aurait bien fonctionné ou pas et discuter de ces points avec les autres étudiants et les professeurs. La mise en place d'une plate-forme ENT [espace numérique de travail] est utile, elle permet à tous les acteurs de la formation et aux étudiants de mettre les choses en commun, par exemple l'échange d'outils pédagogiques utilisés en stage ou des contenus de cours.

Quelques conseils pratiques

Mon premier conseil est que l'étudiant reste naturel, qu'il ne cherche pas à ressembler à tel ou tel professeur qu'il a connu durant sa scolarité. Il est également fondamental de bien préparer ses cours pour qu'une fois en en classe, l'étudiant puisse être libéré de toutes les préoccupations pédagogiques et didactiques de sa discipline. Il pourra ainsi se concentrer sur la gestion de la classe et être disponible pour faire face aux imprévus qui peuvent être nombreux. L'étudiant stagiaire doit aussi être ouvert aux différents discours des professionnels qui l'entourent, tout en conservant un esprit critique sur ce qu'il prévoit de faire et sur les documents qu'il utilise. Il doit aussi oser demander de l'aide ce qui n'est pas toujours facile. En corrigeant ce qui n'a pas fonctionné et en intégrant tout ce qui va évoluer autour de lui, dans son environnement de travail, dans l'usage des technologies du numérique, dans l'état de la société, il va se construire peu à peu. L'étudiant est au début d'une longue aventure. Pour ma part, au tout début du stage, je demande à mes étudiants stagiaires de faire une frise chronologique planifiant les différentes séquences d'un cours (présentation du professeur aux élèves, présentation des élèves eux-mêmes, la durée d'intervention relative au cours, l'activité en question, les outils utilisés, la programmation de la fin du cours pour permettre de donner les éventuels devoirs et d'organiser la sortie sereinement). Cette frise est l'occasion d'un premier échange entre le tuteur et son étudiant stagiaire. Cela facilite la mise en place d'une relation constructive entre les deux acteurs. Cet échange tuteur-stagiaire relève, selon moi, d'une véritable relation entre collègues qui est aussi riche pour l'un que pour l'autre. Le tuteur qui accueille un stagiaire est amené à réfléchir sur sa propre pratique, à évoluer, à progresser. Il s'agit-là d'un véritable échange.

Publication : 26.02.2016
Partagez cette page
Imprimer cette page