Partagez cette page
Imprimer cette page

Comment se passent l'année de stage, la première affectation, le métier au quotidien ? Toutes les réponses à vos questions sur le stage en alternance, la titularisation, la première affectation et l'exercice du métier d'enseignant au quotidien.

Si à la fin de votre première année de stage vous n’avez pas reçu d’avis favorable à votre titularisation, vous pourrez être autorisé à accomplir une deuxième année de stage.

Pour être titularisé il faut   :

  • réussir le concours
  • obtenir son Master MEEF
  • obtenir un avis favorable de la part du jury académique d'évaluation.

Il ne s'agit pas à proprement parler d'une inspection : les fonctionnaires stagiaires reçoivent régulièrement la visite d'un inspecteur (IEN dans le cas des professeurs des écoles et IA-IPR pour les professeurs de collège et de lycée) durant leur année de stage. Les inspecteurs font partie du jury académique d'évaluation.

Au moment de votre titularisation, vous aurez en fait déjà demandé votre affectation, via l'application I-Prof. C'est au cours de l'année de stagiaire (quand ils vous serez encore en alternance établissement/ESPE)  que vous devrez impérativement participer au mouvement, dès le mois de novembre de votre année de stage.

Devenir professeur du second degré, peut conduire à accueillir dans ses classes des élèves handicapés.

"Cela m'est arrivé à plusieurs reprises ces dernières années et il m'a fallu, bien sûr, adapter mon enseignement à ces nouveaux élèves.

Le dialogue avec les familles, le médecin scolaire et, lorsqu'il y en a une, avec l'AVS de l'élève est un outil précieux pour connaitre le handicap de l'enfant et mettre en œuvre des moyens qui vont l'aider dans ses apprentissages. Il peut s'agir de petites choses très simples :

  • placer l'élève au premier rang bien en face du tableau lorsque sa vue pose problème 
  • photocopier les documents distribués en format A3 avec une police adaptée pour que les caractères plus gros et plus clairs en facilitent la lecture
  • échanger des documents par l'intermédiaire d'une clé USB avec un élève utilisant un ordinateur en classe ;
  • réduire ou adapter la taille et le contenu d'un contrôle
  • relire à voix haute le texte d'un contrôle ou d'une interrogation écrite, etc.

Dans tous les cas, accueillir un élève handicapé se révèle être une expérience très riche sur le plan humain. Lorsque le lien est établi et lorsque la confiance s'est installée, voir l'un de ces élèves lever le doigt pour donner une réponse ou même pour aller au tableau est un moment merveilleux tout comme voir un élève qui, pendant deux ans, n'a cessé d'utiliser son ordinateur vous rendre le dernier travail de l'année écrit de sa propre main. Ce sont là des choses qui récompensent un enseignant de son travail et de ses efforts."

(Témoignage recueilli lors d'un échange entre étudiants et professeurs expérimentés).

Pour devenir enseignant spécialisé, il existe un certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap. Vous trouverez des informations dans la foire aux questions consacrée à la formation continue.

"Le métier d’enseignant, on n'en voit que la partie émergée, c’est à dire les heures passées dans la classe avec les élèves. En réalité, il est beaucoup plus prenant que ça.

Alors au quotidien, vie privée et vie professionnelle, parfois, ne font pas bon ménage. Le métier d’enseignant, effectivement, on en voit de par ses représentations d’élèves simplement la partie émergée, c’est-à-dire les heures passées dans la classe avec les élèves. En réalité, il est beaucoup plus prenant que ça, c'est-à-dire qu’on ne s’arrête jamais, la porte ne se referme jamais. Il y a toujours à penser à la séance suivante, à faire le bilan de la semaine précédente. Donc, c’est un métier qui est extrêmement prenant."

(Témoignage recueilli lors d'un échange entre étudiants et enseignants expérimentés)


Entre vie professionnelle et personnelle par EducationFrance

"Mon travail ne me semble absolument pas répétitif. D’abord parce que l’on ne fait pas toujours les mêmes cours, pas toujours les mêmes activités. On ne travaille pas toujours sur les mêmes œuvres. Et c’est ça d’ailleurs qui est intéressant.

Et même si on fait le même cours, la même activité, eh bien on est en face d’une classe différente qui peut réagir différemment. Et notre travail c’est justement de s’adapter aux réactions différentes des élèves.

C’est pour ces raisons-là que je considère que mon travail n’est absolument pas répétitif."

(Témoignage recueilli lors d'un échange entre étudiants et professeurs expérimentés)


Un métier répétitif ? par EducationFrance

Le ministère chargé de l’Éducation nationale est votre employeur. Toutefois, votre chef d’établissement est votre supérieur hiérarchique.

Le salaire brut des professeurs de l'enseignement privé sous contrat (appelé traitement brut) est identique à celui des enseignants du public.

Oui, les fonctions d'enseignement peuvent être exercées à temps complet ou selon une autre modalité de service :

  • Temps partiel sur autorisation :

Le temps partiel sur autorisation est accordé, sur demande, sous réserve des nécessités et de la continuité et du fonctionnement du service et compte tenu des possibilités d'aménagement de l'organisation du travail.

En savoir plus sur le temps partiel sur autorisation sur education.gouv.fr

  • Temps partiel de droit :

L'autorisation d'accomplir un service à temps partiel est accordée, de droit, dans certaines circonstances.

En savoir plus sur le temps partiel de droit sur education.gouv.fr

Copies à corriger et cours à préparer, les vacances scolaires ne sont pas forcément de tout repos pour les enseignants ! Les enseignants bénéficient en fait de différents types de congés (maternité, paternité, présence parentale, etc.).

Découvrez les motifs de congés sur education.gouv.fr

Le concours de recrutement des professeurs des écoles est académique. Vous serez donc rattaché à un des départements de l'académie auprès de laquelle vous allez vous inscrire en fonction des vœux que vous aurez formulés, mais aussi en fonction de votre classement à l'issue des épreuves du concours. Le choix du département au moment de l'inscription est donc primordial.

Lorsque vous serez titulaire, vous pourrez participer à un mouvement intradépartemental qui vous permettra de faire des choix d'affectation qui concerneront la commune d'exercice au sein de votre département de rattachement. Ces choix seront soumis à un barème qui peut varier, tenant compte notamment de l'ancienneté des services, de la situation familiale, du nombre d'enfants à charge, etc.

Il existe aussi un mouvement interdépartemental qui permet de changer de département, également soumis à un barème.

Si vous effectuez bien le choix d'une académie lors de votre inscription, vous ne pouvez avoir aucune garantie concernant votre futur département de rattachement ou votre commune d'exercice. Il faut souvent accepter d'être un peu mobile et patient au début de sa carrière. Néanmoins, une famille nombreuse fait partie des éléments qui sont pris en compte au niveau des mouvements intra et inter départementaux.


Les choix d'affectation par EducationFrance

Il faut distinguer d'une part, le déroulement de l'année de stage (qui suit la réussite au concours). Celle-ci s'effectue, en général, dans l'académie dont le candidat est originaire.

Il s'agit de toute l'académie et, non pas d'un département en particulier. Pour avoir une idée du nombre de postes de stagiaires et des modalités d'affectation des stagiaires en établissements selon les disciplines, vous pouvez contacter la division des personnels enseignants de votre académie qui pourra vous fournir des éléments de réponse au vue des affectations des candidats des sessions précédentes.

D'autre part, après cette année de stage, les stagiaires qui remplissent les conditions d'exercice sont titularisés. Ils participent alors à un mouvement national. Cette première affectation en tant que titulaires, à l'échelon national, prend en considération les demandes des personnels et leur situation de famille. Dans cette perspective, ils constituent un dossier de mutation et expriment des vœux d'affectation. L'affectation est ainsi prononcée au vu des éléments fournis et en fonction d'un barème défini. Vous pouvez, à ce sujet, consulter le "guide des mutations pour les enseignants du 2nd degré", mis en ligne chaque année sur education.gouv.fr qui vous livre les détails de cette procédure.


Les choix d'affectation par EducationFrance

Non. Vous serez contractuel de droit public exerçant dans un établissement privé sous contrat avec l’État.

Dans l'enseignement privé, c'est l'accord d'un chef d'établissement privé sous contrat qui détermine l'accès à un contrat provisoire et à une année de stage.

" Je pense que ça n’a jamais été un choix. Ça dépend du nombre de postes et ça dépend du nombre de points. Donc on fait des demandes. On fait des vœux. Et en fonction du nombre de points, il y a tel ou tel établissement qui est attribué. En ce qui me concerne, j’avais envie d’enseigner au collège et c’est ce que je fais."

(Témoignage de Caroline, professeur de Mathématiques)


Le choix entre enseigner au lycée et au collège ? par EducationFrance

Le concours pour devenir professeur des écoles est le même que vous vouliez enseigner en école maternelle ou en école élémentaire.

Le métier de professeur des écoles est polyvalent en termes de disciplines (on enseigne toutes les disciplines de l'école) mais aussi en termes de cycles (on peut enseigner en petite section de maternelle comme au CM2). Il n'y a donc pas de concours spécifique "maternelle" ou "élémentaire". La formation dans les ESPE vous préparera à l'enseignement de la toute petite section au CM2.

Une fois devenu professeur des écoles, vous pourrez émettre des vœux pour enseigner soit en maternelle, soit en élémentaire.

Au moment de votre titularisation, vous aurez en fait déjà demandé votre affectation, via l'application I-Prof. C'est au cours de l'année de stagiaire (quand ils vous serez encore en alternance établissement/ESPE)  que vous devrez impérativement participer au mouvement, dès le mois de novembre de votre année de stage.

La formation proposée aux lauréats des concours est une formation alternée, universitaire et conçue sur le modèle des formations professionnelles de niveau master. Les étudiants sont à la fois étudiants et fonctionnaires stagiaires. Une partie de leur temps s'effectue en responsabilité devant des élèves, une autre à l'université. Les universités ont l'habitude de ces cursus en alternance. C'est une autre manière d'apprendre et de se préparer à l'exercice de ce métier.

Les lauréats des concours effectuent leur année de stage comme étudiants en deuxième année de master MEEF, sous le statut de fonctionnaire stagiaire en responsabilité. Ils sont exonérés du paiement des droits d’inscription.

Les lauréats des concours déjà titulaires d’un master ou dispensés de titre bénéficient d’une formation alternée. Affectés à mi-temps dans une école, un collège ou un lycée, ils suivent, en parallèle, au sein de l’ESPE, un parcours de formation adapté tenant compte de leur expérience antérieure et de leurs besoins. Cette formation adaptée comprend une initiation à la recherche avec la réalisation d’un travail scientifique réflexif. Une commission académique adapte les modalités et le contenu de la formation en fonction du parcours antérieur de ces lauréats.

Si à la fin de votre première année de stage vous n’avez pas reçu d’avis favorable à votre titularisation, vous pourrez être autorisé à accomplir une deuxième année de stage.

Cela dépend du cumul de vos points.

Les demandes sont classées en fonction d’un cumul de points prenant en compte :

  • la situation familiale
  • le handicap éventuel
  • la situation de fonctionnaire ou de contractuel de l’enseignement de l’éducation nationale ;
  • le rang de classement au concours
  • la réussite éventuelle à l’agrégation

Une fois admis au concours, vous pouvez en effet solliciter le report de votre nomination en qualité de stagiaire, si vous êtes dans l'une des situations suivantes :

  • Si, lauréat d’un concours du CAPES, du CAPET, de PEPS, du CAPLP et de CPE, vous n'êtes pas déjà titulaire d'un Master et ne pouvez pas justifier à la rentrée scolaire d'une inscription en M2. Vous serez pour une seule année, en report de stage.
  • Pour effectuer le service national en tant que volontaire
  • Pour congé de maternité
  • Pour congé parental
  • Pour effectuer des études doctorales uniquement si vous êtes lauréat du concours de l'agrégation externe.
  • Pour préparer l'agrégation si vous êtes lauréat du concours externe du CAPES, du CAPET, du CAPEPS et du CAPLP de la session en cours.
  • Pour terminer votre scolarité à l'école normale supérieure. Si vous êtes élèves des ENS, lauréats des concours externes de l'agrégation, du CAPES ou du CAPET.
  • Pour effectuer un séjour à l'étranger, si vous êtes lauréat d’un concours externe.

Les lauréats du CRPE sont nommés stagiaires et sont affectés dans un département de l'académie au titre de laquelle ils ont été recrutés.

Le concours de professeurs des écoles est un concours académique. Les lauréats sont nommés stagiaires et sont affectés dans un département de l'académie au titre de laquelle ils ont été recrutés.

A l'issue du stage, les professeurs des écoles stagiaires sont titularisés par le directeur académique des services de l'éducation nationale agissant sur délégation du recteur d'académie du département dans le ressort duquel le stage est accompli, sur proposition du jury.

Les enseignants titulaires qui souhaitent exercer à l'étranger doivent faire l'objet d'une mesure de détachement.

L'accès à la fonction publique se faisant par concours, si vous enseignez à l'étranger en qualité d'enseignant non titulaire et que vous souhaitiez devenir titulaire, vous devez passer avec succès les épreuves du concours de professeurs des écoles.

Oui, tout fonctionnaire stagiaire lauréat du concours doit s'inscrire à l'ESPE. Le lauréat déjà titulaire d'un master MEEF suit une formation obligatoire à l'ESPE dans le cadre d'un parcours de formation adapté à leur sa situation et à leur sa formation initiale. Ce parcours diplômant (DU ou possibilité en fonction du parcours antérieur de suivre un M2 MEEF) est défini, en lien étroit avec l'ESPE, par la commission académique présidée par le recteur d'académie.

Partagez cette page
Imprimer cette page