Partagez cette page
Imprimer cette page

Quelle évolution professionnelle pour les enseignants ? Toutes les réponses à vos questions sur la mobilité géographique, l'enseignement dans un établissement différent de celui de la première affectation, l'évolution des missions, la formation continue.

Il existe un certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap. Il s'agit du CAPA-SH.

Cet examen est ouvert aux professeurs des écoles. Il comporte plusieurs options :

  • option A : aide pédagogique aux élèves sourds et malentendants
  • option B : aide pédagogique aux élèves aveugles et malvoyants
  • option C : aide pédagogique présentant une déficience motrice grave ou un trouble de la santé évoluant sur une longue période et/ou invalidant
  • option D : aide pédagogique aux élèves présentant des troubles des fonctions cognitives.
  • option E : aides spécialisées à dominante pédagogique.
  • option F : aide pédagogique auprès des élèves et des établissements et des sections d'enseignement général et professionnel adapté
  • option G : aides spécialisées à dominante rééducative.

Les ESPE préparent à ce certificat en lien avec les services académiques. Cette formation peut être réalisée dans le cadre  d'un parcours de master MEEF, notamment dans la mention "Pratiques et ingénierie de la formation".

Dans le premier degré, il y a 18 heures d'animation et de formation comprises dans les obligations de service, c'est donc un minimum.
S'y ajoutent les inscriptions volontaires aux actions de formation, qui sont accordées en fonction de leur disponibilité et des possibilités de remplacement.

Le nombre moyen de formation des personnes présentes en formation est de 3,4 jours dans le 1er degré. Ces données valent pour l'année 2014-2015.

Dans le 2nd degré, la formation n'est pas comprise dans les obligations de service, elle repose sur le volontariat des personnels. Le nombre moyen de jours de formation pour les personnes présentes en formation est de 3,1 en 2014-2015.

L'inscription se fait une fois par an via le plan académique de formation qui est diffusé à tous les personnels. L'inscription est validée par le supérieur hiérarchique (chef d'établissement et/ou l'inspecteur) de l'enseignant.

Il faut s'inscrire à une formation de formateur puis obtenir une certification. Il s'agit du certificat d'aptitude aux fonctions d'instituteur ou professeur des écoles maître formateur (CAFIPEMF) dans le premier degré et du certificat d'aptitude aux fonctions de formateur académique (CAFFA) pour le second degré.

Les enseignants sont recrutés par les services académiques de la formation continue.

Oui, les formations suivies dans le cadre de la formation continue des enseignants peuvent être diplomantes.

Oui, la plateforme M@gistère propose des formations mixtes (à distance et présentielle).

Oui, la formation continue fait partie des missions des ESPE. Les ESPE développent des parcours de masters MEEF à destination des enseignants en poste, en collaboration avec les services académiques. Les acquis professionnels des enseignants sont pris en compte pour l'accès à ces formations (VAE, VAP). Les ESPE proposent également dans le cadre du plan académique de formation des modules de formation.

Pour changer d'académie, il faut participer au mouvement interdépartemental qui a lieu vers le mois de novembre.

Vous faites une demande d'exeat pour avoir l'autorisation de quitter le département dans lequel vous exercez et une demande d'ineat pour obtenir l'autorisation d'entrer dans le département souhaité.

Pour obtenir sa mutation, il faut que l'exeat et l'ineat soient acceptés.

Sont pris en compte dans les demandes les différents éléments de barèmes :

1.Priorités légales :

  • bonification au titre d'un rapprochement de conjoints (les années de séparation et les enfants à charge de moins de 20 ans seront également pris en compte le cas échéant) ;
  • bonification au titre du handicap ;
  • bonification accordée aux enseignants qui exercent dans un quartier urbain où se posent des problèmes sociaux et de sécurité particulièrement difficiles.


2.Situation professionnelle :

  • ancienneté de service (échelon) ;
  • ancienneté de fonctions dans le département au-delà de 3 ans.


3.Situation individuelle :

  • capitalisation de points pour renouvellement du même premier vœu ;
  • bonification au titre du rapprochement de la résidence de l'enfant.


Les informations sont disponibles sur le site education.gouv.fr

Pour accéder au corps de professeurs de l'enseignement public, vous devez passer avec succès les épreuves d'un concours de recrutement du secteur public.

Il est possible de passer le concours de recrutement.

La réglementation des concours n'interdit pas à un professeur stagiaire ou titulaire de passer un autre concours enseignant afin de changer de discipline, d'accéder à un autre corps enseignant ou de passer de l'enseignement privé à l'enseignement public ou inversement

Les professeurs des écoles peuvent demander une mutation dans une autre académie et dans un autre département.

Différents éléments sont pris en compte. Le classement des demandes se fait en fonction de l'échelon (c'est-à-dire de l'avancement de la carrière), de l'ancienneté de fonction dans le département au-delà de 3 ans et du renouvellement du même premier vœu le cas échéant.

Trois situations permettent d'obtenir un grand nombre de points supplémentaires car elles sont considérées comme prioritaires :

  • les fonctionnaires séparés de leur conjoint pour des raisons professionnelles
  • les fonctionnaires handicapés
  • les fonctionnaires exerçant leurs fonctions dans un quartier urbain sensible


Il n'y a pas de temps moyen d'obtention de la mutation car cela dépend du département demandé.

Pour obtenir des informations fiables, il faut consulter le guide pratique des mutations mis en ligne chaque année sur education.gouv.fr. Une plate-forme d'accueil téléphonique est également mise en place pour répondre à vos questions concernant la mobilité.

Des professeurs des écoles titulaires d'un master ou titre ou diplôme reconnu équivalent peuvent être détachés sur des postes de professeurs certifiés.

Le détachement est prononcé après avis de la commission administrative paritaire nationale.

À l’expiration d’un délai de cinq ans à compter de leur détachement, ils peuvent, sur leur demande et sous réserve d’une inspection pédagogique favorable, être intégrés dans le corps des professeurs certifiés.

" Je pense que ça n’a jamais été un choix. Ça dépend du nombre de postes et ça dépend du nombre de points. Donc on fait des demandes. On fait des vœux. Et en fonction du nombre de points, il y a tel ou tel établissement qui est attribué. En ce qui me concerne, j’avais envie d’enseigner au collège et c’est ce que je fais."

(Témoignage de Caroline, professeur de Mathématiques)


Le choix entre enseigner au lycée et au collège ? par EducationFrance

Les enseignants qui souhaitent travailler à l'étranger peuvent demander un détachement à l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE), à la Mission laïque française (Mlf), à l'Association franco-libanaise pour l'éducation et la culture (AFLEC) ou dans des établissements scolaires ou universitaires.

Vous trouverez des renseignements précis sur education.gouv.fr

Partagez cette page
Imprimer cette page