Reconversion professionnelle : et pourquoi pas l'enseignement ?

Partagez cette page
Imprimer cette page

Vous avez une expérience professionnelle et vous souhaitez changer de métier ou reprendre une activité ? En fonction de votre parcours, de vos diplômes, plusieurs voies s'offrent à vous pour réussir votre reconversion professionnelle.

Comment devenir enseignant ?

Pour devenir enseignant, la première étape est de réussir un concours. En fonction de votre profil professionnel, de votre niveau de diplôme et de votre projet de reconversion, plusieurs parcours existent.

Les différents concours

Vous pouvez privilégier une certaine polyvalence en choisissant de devenir professeur des écoles pour enseigner dans une école maternelle ou une école élémentaire. Le concours pour devenir professeurs des écoles est le CRPE (Concours de Recrutement de Professeurs des Écoles).

Si vous souhaitez partager une expertise acquise au cours de votre expérience professionnelle, vous pouvez choisir d'enseigner une discipline en collège ou en lycée. Les concours pour enseigner dans les établissements du second degré sont :

  • l'agrégation pour enseigner dans les collèges, les lycées et les classes préparatoires
  • le Capes (Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement du Second degré)  pour enseigner dans les collèges et parfois les lycées
  • le Capeps (Certificat d'Aptitude au Professorat d’Éducation Physique et Sportive) pour enseigner l'éducation physique et sportive dans les collèges et les lycées
  • le Capet (Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement Technique) pour enseigner dans les lycées technologiques
  • le Caplp (Concours d'Accès au corps des Professeurs de Lycée Professionnel) pour enseigner dans les lycées professionnels

 

Les différentes voies des concours

Il existe plusieurs voies de recrutement, s'adressant à des publics différents :

  • les concours externes
  • les troisièmes concours
  • les concours internes

 

Les concours externes 

Ces concours vous sont ouverts si vous remplissez la condition de diplôme qui diffère selon le recrutement choisit. Toutes les conditions sont consultables dans la rubrique Se repérer dans les concours

Le saviez vous ?

Dans certains cas, vous n'avez pas à justifier de diplômes :

  • si vous êtes pères et mères d'au moins 3 enfants ou sportif de haut niveau,
  • aux Capet et Caplp, si vous avez, ou avez eu, la qualité de cadre dans le secteur privé au sens de la convention collective de travail dont vous relevez ou releviez, et justifiez de 5 années de pratique professionnelle effectuée en qualité de cadre.
  • aux Crpe, Capes, Capet, et Caplp si vous avez été ou êtes fonctionnaire titulaire dans un corps de personnels enseignants ou d'éducation ou maître contractuel des établissements d'enseignement privés sous contrat admis définitivement à une échelle de rémunération.

Enfin, pour vous inscrire au Caplp, votre expérience professionnelle peut être prise en compte :

  • dans les disciplines des « métiers » (12 sections) : 5 années de pratique professionnelle ou d'enseignement de cette pratique et bac+2
  • dans les disciplines « professionnelles » (45 sections) : 7 années de pratique professionnelle ou d'enseignement de cette pratique et bac

La pratique professionnelle peut avoir été acquise dans une spécialité autre que celle choisie pour l'inscription au concours. Toutes les activités professionnelles accomplies sous contrat de droit public ou de droit privé sont prises en compte.

Dans tous les cas vous devez également remplir les conditions pour accéder à la fonction publique : nationalité, droits civiques et absence de condamnation, service national, aptitude physique.

 

Les troisièmes concours

Il n'est pas nécessaire de détenir un diplôme ou titre spécifique pour s'inscrire au troisième concours. Vous devez justifier de 5 années d'activités professionnelles effectuées dans le privé ou dans la fonction publique mais, dans ce dernier cas, avec un contrat de droit privé.

Toutes les activités professionnelles rémunérées sont prises en compte à partir du moment où elles ont été effectuées sous un régime de droit privé. Il n'est pas nécessaire que ces activités aient été faites dans une seule entreprise.

Vous devez également remplir les conditions pour accéder à la fonction publique : nationalité, droits civiques et absence de condamnation, service national, aptitude physique.

Le saviez vous?

 

Les concours internes

Si vous êtes déjà agent de la fonction publique, justifiez de 3 années de services publics et le diplôme requis, vous pouvez vous présenter à un concours interne (sauf celui de l'agrégation interne, réservé aux agents titulaires justifiant d'un Master et de 5 années de services publics).

Les services effectués dans une administration d'un pays membre de l'Union Européenne peuvent être pris en compte au même titre que les services effectués en France. Les missions exercées doivent avoir été accomplies en qualité de fonctionnaire ou dans une position qui y est assimilée.

Dans tous les cas vous devez également remplir les conditions pour accéder à la fonction publique : nationalité, droits civiques et absence de condamnation, service national, aptitude physique.

Le saviez vous ?

  • Au CRPE, il existe plusieurs concours internes : le 1er concours interne ouvert aux seuls instituteurs titulaires et le 2nd concours interne ouvert aux agents de la fonction publique
  • L'épreuve d'admissibilité des concours internes du Capes (sauf Documentation et Éducation musicale), du Capet et du Caplp consiste en un dossier de reconnaissance des acquis professionnel dans lequel le candidat doit, entre autres, exposer une séquence pédagogique.

 

pour aller plus loin...

Vous souhaitez prendre connaissance des conditions pour s'inscrire à un concours ? Connaître le détail des épreuves ? Consulter les sujets et les rapports des jurys des années précédentes ?

Se repérer dans les concours

  


Comment préparer un concours ?

Par la reprise d'études universitaires en intégrant le master Métiers de l'Enseignement, de l'Education et de la Formation (MEEF)

Le master MEEF, préparé dans les Instituts Nationaux Supérieurs du Professorat et de l'Éducation (Inspé), s'adresse :

  • aux personnes titulaires d'une licence
  • aux personnes obtenant une licence par la voie de la validation des acquis

Les personnes en reprise d'étude suivent le parcours de formation classique, au sein du master MEEF en Inspé.

Les personnes en congé de formation, en recherche d'emploi ou ayant un projet de reconversion professionnelle peuvent s'inscrire en master MEEF par la voie de la validation des acquis s'ils ne sont pas titulaires d'une licence.

Le saviez-vous ?

Deux dispositifs distincts permettent d'accéder soit à un niveau de l'enseignement supérieur pour poursuivre des études, soit d'obtenir tout ou partie d'un diplôme de l'enseignement supérieur : la VAPP et la VAE .

  • la VAPP (Validation des Acquis Professionnels et Personnels), permet d'accéder directement à une formation universitaire sans avoir le diplôme requis, en faisant valider une expérience professionnelle (salariée ou non), les formations suivies ou les acquis personnels développés hors de tout système de formation.
  • la VAE (validation des acquis de l'expérience), offre la possibilité d'obtenir une partie ou la totalité d'un diplôme, après examen et reconnaissance des acquis tirés de l'expérience professionnelle, personnelle et de formation

Ces deux dispositifs peuvent être utilisés conjointement pour réduire le plus possible les parcours de formation.

En savoir plus sur le site du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

 

 

Par une préparation à distance

Dans un Inspé

Certains Inspé proposent de suivre le master MEEF en formation à distance. Cette modalité de formation offre à certains étudiants la possibilité de suivre un cursus avec des outils et des modalités de travail adaptés, proposés sur une plateforme de formation en ligne. Ce dispositif s'adresse aux étudiants engagés dans la vie active ou empêchés de suivre la formation selon l'emploi du temps classique.

La formation peut être semi-présentielle. Les enseignements sont alors complétés par des éléments de formation à distance.

En savoir plus sur https://www.trouvermonmaster.gouv.fr/

 

Avec le Cned

Le Cned, Centre national d'enseignement à distance, propose des cours conçus par des spécialistes, de nombreux entraînements et des corrections personnalisées.

Consultez la liste des préparations proposées par le Cned

 

Par une préparation personnelle

La préparation en Inspé ou par le Cned, bien que fortement recommandée, n'est pas obligatoire pour vous inscrire au concours. Vous pouvez faire le choix de préparer le concours par vos propres moyens.

 

Les Chiffres

En 2020, 48 551 candidats à un concours de recrutement d'enseignants de l'enseignement public ont déclaré être salariés du privé au moment de l'inscription au concours :

  • 27 590 candidats du 1er degré  
  • 20 961 candidats à un concours du 2nd degré.

Consultez les statistiques des concours

  

Comment financer mon projet de reconversion professionnelle ?

Vous êtes salarié du secteur privé

Le PTP ou CPF de transition

Le projet de transition professionnelle (PTP), ex-Cif, permet au salarié de s'absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Il est également appelé CPF de transition. Il est ouvert sous conditions et est accordé sur demande à l'employeur. Le salarié est rémunéré pendant toute la durée de la formation.

En savoir plus sur service-public.fr

  

Le CPF

Le compte personnel de formation (CPF) est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, pour suivre une formation qualifiante ou certifiante. Le CPF a remplacé le droit individuel à la formation (Dif).

En savoir plus sur service-public.fr

 

Le saviez vous ?

Pour vous accompagner dans votre projet de reconversion, le conseil en évolution professionnelle (CEP) est un dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle et, s'il y a lieu, établir un projet d'évolution professionnelle

En savoir plus sur service-public.fr

 

Vous êtes demandeur d'emploi

L'AREF

Si vous suivez une formation validée par Pôle emploi, vous pouvez bénéficier durant cette formation de l'aide au retour à l'emploi formation (AREF).

En savoir plus sur service-public.fr

 

Le CPF

Le compte personnel de formation (CPF) est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, pour suivre une formation qualifiante ou certifiante. Le CPF a remplacé le droit individuel à la formation (Dif).

En savoir plus sur service-public.fr

 

Vous êtes salarié du secteur public

Le CFP

Le congé de formation professionnelle est ouvert à l'ensemble des agents publics, titulaires ou contractuels, des trois versants de la fonction publique.

En savoir plus sur fonction-publique.gouv.fr

 

Le CPF dans la fonction publique

Les agents de la fonction publique de l'État, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière bénéficient d'un crédit annuel d'heures de formation professionnelle, appelé compte personnel de formation (CPF). Ces heures sont mobilisables à leur initiative. Elles permettent d'accomplir des formations visant l'acquisition d'un diplôme ou le développement de compétences dans le cadre d'un projet d'évolution professionnelle (mobilité, promotion, reconversion professionnelle).

En savoir plus sur service-public.fr

 

Si vous êtes déjà agent du ministère chargé de l'éducation nationale, vous pouvez vous faire accompagner dans votre projet par le service des ressources humaines de proximité de votre académie

https://www.education.gouv.fr/le-service-academique-des-ressources-humaines-de-proximite-1073

 

Et après le concours ?

L'année de stage

Si vous réussissez un concours, vous serez nommé fonctionnaire stagiaire et suivrez une formation en alternance rémunérée d'une année. À l'issue de cette année de stage, vous pourrez être titularisé.

 

Si vous avez validé une première année de master (M1) et n'êtes pas titulaire d'un Master

Pour pouvoir être nommé fonctionnaire stagiaire, vous devez vous inscrire en deuxième année (M2) du master Meef. Pour être titularisé à l'issue de votre stage, vous devrez justifier d'un master ou d'un titre ou diplôme reconnu équivalent.

En savoir plus sur la deuxième année de master Meef

 

Si vous êtes déjà titulaire d'un master, dispensé de diplôme ou de master, lauréat d'un concours pour lequel un master n'est pas requis ou du troisième concours

Vous bénéficierez d’une formation en alternance rémunérée, avec une affectation à mi-temps en tant que fonctionnaire stagiaire et un parcours de formation adapté en Inspé tenant compte de votre expérience antérieure, de votre formation initiale et de vos besoins.

En fonction de votre parcours universitaire et après avis de la commission pédagogique de l'université, vous pourrez éventuellement vous inscrire en master MEEF afin d'acquérir ce diplôme.

Pour aller plus loin...

Exemple de parcours adapté pour les lauréats du concours de professeur des écoles de l'Inspé de Lyon : Un diplôme universaitaire (DU) académique pour les parcours adaptés 

Exemple de parcours adapté pour les lauréats des concours du second degré de l'Inspé de Paris : La formation des professeurs stagiaires hors master

  

Si vous êtes lauréat du concours de l'agrégation

Au cours de votre année de stage en alternance, vous bénéficierez d'une formation organisée par l'Inspé visant l'acquisition des compétences nécessaires à l'exercice du métier.

Cette formation alterne des périodes de mise en situation professionnelle dans un établissement scolaire et des périodes de formation au sein de l'Inspé. Elle est accompagnée d'un tutorat.

  

La rémunération

Le salaire des enseignants évolue progressivement au cours de sa carrière, à mesure que l'enseignant avance dans les échelons de sa grille. Le traitement de base d'un enseignant est défini selon son corps d'appartenance et son grade. Il s'y ajoute diverses indemnités, dont certaines sont communes à tous les enseignants et d'autres sont perçues dans le cadre d'activités ou de fonctions particulières.

En savoir plus sur la rémunération des enseignants

  

Ils parlent de leur métier

"Forte de mon expérience professionnelle, j'avais très envie de transmettre mes savoirs et pratiques professionnelles (...) C'est gratifiant d'être sollicitée par les élèves et d'avoir le sentiment de leur apporter quelque chose (...) ils me voient comme quelqu'un qui a exercé un métier qu'ils aimeraient faire (...)."

Christelle Courtois-Ladret

"Ce métier oblige à remettre en question ses pratiques car les élèves changent chaque année. Rien n'est figé (...) c'est très stimulant ! (...) Ce qui me plaît surtout, c'est la transmission des savoirs et des compétences."

Mise à jour : 19.11.2020

Être enseignant aujourd'hui

Faire de ses élèves des citoyens instruits et éclairés, travailler en équipe, apprendre tout au long de sa vie : qu'est-ce qu'être enseignant aujourd'hui ?

En savoir plus

Des parcours adaptés selon les profils

Les Inspé organisent des formations et des parcours adaptés aux différents profils et situations d'étudiants ou de stagiaires.

En savoir plus

Partagez cette page
Imprimer cette page