© MENJ/Stéphanie Lacombe

Enseigner de la maternelle à l'élémentaire : le CRPE

Le métier de professeur des écoles vous intéresse ? Pour enseigner dans une école maternelle ou élémentaire, vous devez obtenir le concours du CRPE, concours de recrutement de professeurs des écoles.

Mise à jour : Juillet 2024

Side menu

Qu'est-ce que le CRPE ?

Pour enseigner dans une école maternelle ou une école élémentaire publique, vous devez réussir le CRPE, concours de recrutement de professeurs des écoles.

L'obtention du CRPE permet, après validation de l'année de stage, de devenir professeur des écoles. Un professeur des écoles est, comme tout enseignant titulaire des établissements de l'enseignement public, un fonctionnaire de l'État.

Le choix de l'académie d'inscription au concours est important. En effet, vous serez nommé professeur-stagiaire et affecté dans un département de l'académie dans laquelle vous avez été recruté. Le choix du département est effectué en fonction de vos vœux formulés au moment de l'inscription au concours et de votre classement au concours.

Chaque année un nombre de postes offerts dans chaque académie est publié, au plus tard la veille de la première épreuve écrite d'admissibilité.

Consulter le nombre de postes offerts

Il existe 3 types de concours d'accès au corps des professeurs des écoles :

  • les concours externes qui s'adressent aux candidats possédant certains diplômes.
  • les troisièmes concours qui s'adressent aux candidats ayant exercé pendant une durée déterminée une ou plusieurs activités professionnelles accomplies dans le cadre de contrats de droit privé.
  • les concours internes qui s’adressent aux fonctionnaires et/ou certains agents non titulaires qui ont accompli une durée déterminée de services publics ou d’enseignement et qui détiennent le diplôme requis.

Le saviez-vous ?

9 956 candidats ont été déclarés admis à un concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE) de la session 2023.

Consulter l'intégralité des données statistiques des concours de recrutement de professeurs des écoles de la session 2023

Le concours se déroule en deux étapes : l'admissibilité et l'admission.

  • Le concours externe, le troisième concours et le second concours interne comportent trois épreuves écrites d'admissibilité, deux épreuves orales d'admission et une épreuve orale facultative.
  • Le concours externe spécial et le second concours interne spécial comportent quatre épreuves écrites d'admissibilité, quatre épreuves orales d'admission et une épreuve orale facultative.
  • Le premier concours interne comporte une épreuve écrite d'admissibilité, une épreuve orale d'admission et une épreuve orale facultative.
  • Le concours interne exceptionnel comporte une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

Les épreuves des concours

Les concours de recrutement se déroulent en deux phases : l'admissibilité et l'admission.

Le calendrier des concours

Inscriptions, épreuves d'admissibilité ou épreuves d'admission, résultats, etc.

Des ressources pour préparer les concours

Rechercher les ressources par concours, section, option, voie d'accès.

Les statistiques des concours

Retrouver les données statistiques des concours.

Le jury de chaque concours est présidé par le recteur d'académie ou son représentant. Les membres du jury sont choisis parmi les membres des corps suivants : inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux, inspecteurs de l'éducation nationale, enseignants-chercheurs, professeurs des corps du second degré, instituteurs, professeurs des écoles. Les jurys peuvent également comprendre des personnes choisies en fonction de leurs compétences particulières. Pour l'épreuve d'entretien, le jury comprend des personnels administratifs relevant du ministre chargé de l'éducation nationale, choisis en raison de leur expérience en matière de gestion des ressources humaines.

Les arrêtés de nomination des jurys sont publiés sur les sites de chaque académie organisatrice.

Le jury, après correction des copies et délibération, établit la liste des candidats admissibles qui seront convoqués pour passer les épreuves orales d'admission. À l'issue des épreuves d'admission et après délibération, le jury établit, en fonction du nombre total de points que les candidats ont obtenus à l'ensemble des deux séries d'épreuves et dans la limite des places mises au concours, la liste des candidats admis, et le cas échéant, une liste complémentaire.

Consulter les résultats sur Cyclades

Se former pour devenir professeur des écoles

Dans le cadre d'un master dans un Inspé

Parce qu'enseigner est un métier qui s'apprend, les Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l'éducation (Inspé) forment les futurs enseignants. La formation dispensée au sein des Inspé comporte une forte dimension professionnelle et permet une entrée progressive dans le métier. Elle constitue, grâce à la complémentarité entre les enseignements et les stages devant les élèves, la préparation la plus adaptée pour se présenter aux concours de recrutement.

Consulter la carte des formations

Préparer le CRPE avec le Cned

Le Cned, Centre national d'enseignement à distance, propose des cours conçus par des spécialistes, de nombreux entraînements et des corrections personnalisées.

Consulter la liste des préparations proposées par le Cned

Préparer seul le CRPE

La préparation en Inspé ou avec le Cned, bien que fortement recommandée, n'est pas obligatoire pour vous inscrire au concours. Vous pouvez faire le choix de préparer le concours par vos propres moyens.

Consulter les ressources pour préparer le concours

Programmes, sujets et rapports de jury

Les programmes définissent les compétences exigées et les connaissances essentielles que doivent acquérir les candidats aux CRPE.

Les rapports de jurys sont rédigés par les présidents des jurys. Ils commentent les sujets des épreuves écrites, conseillent et guident les candidats sur les attentes du jury. Ils sont publiés sur les sites des académies. Pour aider les candidats à se préparer les sujets des épreuves écrites des années précédentes sont disponibles.

Programmes des concours

Les épreuves écrites prennent appui sur un programme publié sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale.

Sujets et rapports de jury

Pour vous aider à préparer le concours et vous guider sur les attentes du jury, les sujets des épreuves écrites et les rapports de jury des sessions précédentes sont disponibles.

Conditions d'inscription au CRPE

Pour vous présenter au concours, vous devez remplir les conditions générales d'accès à la fonction publique et les conditions spécifiques fixées par le statut particulier des professeurs des écoles.

Les conditions générales d'accès à la fonction publique

Pour candidater, vous devez au plus tard le jour de la première épreuve d'admissibilité :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne, d’un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la Principauté d’Andorre, de la Confédération suisse ou de la Principauté de Monaco,
  • jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions d’enseignant,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national.

Quelle est la limite d’âge pour s’inscrire ?

Vous ne pouvez pas vous inscrire et concourir si vous dépassez l’âge légal de départ à la retraite au moment de votre titularisation.

Vous êtes en situation de handicap ?

Les aménagements des épreuves permettent, en fonction de la nature du handicap, d'adapter la durée et le fractionnement des épreuves ou d'apporter les aides humaines et techniques qui sont nécessaires. Ils doivent permettre de concourir dans les mêmes conditions que les autres candidats.

Vous devez faire votre demande au moment de l’inscription au concours. Un formulaire spécifique, qui devra être dûment complété par un médecin agréé, sera mis à votre disposition dans votre espace candidat. Pour pouvoir solliciter un aménagement, vous devez être atteint d'un handicap répondant à la définition du handicap posé par la loi n°2005-102 du 11 février 2005 ("constitue un handicap toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant."). Les aménagements ne sont pas accordés automatiquement aux personnes qui en font la demande. 

En cas de réussite au concours et avant votre nomination, vous serez convoqué pour une visite médicale auprès d'un médecin agréé compétent en matière de handicap. Il se prononcera sur votre aptitude physique et sur la compatibilité de votre handicap avec les fonctions d’enseignant.

Les conditions spécifiques au concours

Pour vous inscrire au CRPE externe ou externe spécial (langues régionales), vous devez, à la date de publication des résultats d’admissibilité :

  • être inscrit en dernière année d’études en vue de l'obtention d'un master (M2) ou d'un titre ou diplôme reconnu comme équivalent,
  • ou être titulaire d’un master ou d’un titre ou diplôme reconnu comme équivalent.

Quels sont les titres ou diplômes reconnus comme étant des équivalents au master ?

Le ministre chargé de l’Éducation nationale reconnaît comme étant équivalents au master :

  • les titres ou diplômes classés au niveau 7 (anciennement niveau I) du cadre national des certifications professionnelles (CNCP),
  • les titres ou diplômes sanctionnant un cycle d'études post-secondaires d'au moins cinq années,
  • les diplômes conférant le grade de master, conformément aux dispositions de l'article D 612-34 du code de l’éducation (DESS, DEA, diplôme d'ingénieur etc.).

Quelles sont les conditions pour être dispensé de diplôme ?

Vous êtes dispensé de justifier d’un diplôme si :

  • vous êtes ou avez été fonctionnaire titulaire dans un corps de personnels enseignants ou d’éducation,
  • vous êtes ou avez été maître contractuel des établissements d'enseignement privés sous contrat admis définitivement à une échelle de rémunération,
  • vous êtes mère ou père d’au moins trois enfants,
  • vous êtes sportif de haut niveau.

Vous ne pouvez pas vous inscrire si vous êtes professeur des écoles stagiaire ou titulaire.

Quelle est la condition de diplôme pour être nommé fonctionnaire stagiaire ?

Vous devrez justifier de la détention d'un Master ou d'un titre ou diplôme reconnu équivalent pour être nommé fonctionnaire stagiaire. Si ce n'est pas le cas, vous ne pourrez pas effectuer votre stage, mais conserverez le bénéfice du concours jusqu'à la rentrée scolaire suivante. Si, lors de cette nouvelle rentrée scolaire, vous pouvez justifier de la condition de diplôme, vous serez nommé fonctionnaire stagiaire. Sinon, vous perdrez le bénéfice du concours.

Si vous êtes dispensé de diplôme, vous n'aurez pas à justifier d'un diplôme de Master pour être nommé fonctionnaire stagiaire.

Attestations à détenir par tous les candidats

Vous devez, au plus tard à la date de publication des résultats d’admissibilité, justifier de deux attestations :

  • une attestation certifiant la qualification en secourisme reconnue de niveau au moins égal à celui de l'unité d'enseignement "prévention et secours civiques de niveau 1" (PSC1) par le ministère de l'intérieur (sécurité civile),
  • une attestation certifiant qu'un parcours d'au moins cinquante mètres a été réalisé dans une piscine placée sous la responsabilité d'un service public. Cette attestation doit être établie soit par une autorité d'un service public territorial des activités physiques et sportives (piscine municipale), soit par un service universitaire (Sraps, Scaps), soit par une autre autorité publique habilitée à assurer une formation dans le domaine de la natation.

Il n’y a pas de date limite de validité pour ces attestations. Elles sont acceptées quelle que soit l’année d’obtention.

Les attestations délivrées par une autorité compétente d'un État membre de l'Union européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'espace économique européen sont également admises. Elles doivent être traduites en français par un traducteur assermenté.

Si vous êtes admissible mais ne justifiez pas de ces deux qualifications à la date de publication des résultats d’admissibilité, vous ne pourrez pas vous présenter aux épreuves d’admission et serez éliminé.

Les principales attestations certifiant la qualification en secourisme autres que le PSC1 acceptées

  • Attestation de formation aux premiers secours  (AFPS)
  • Brevet d’État d’éducateur sportif (BEES)
  • Brevet de brancardier secouriste
  • Brevet de secouriste de la protection civile
  • Brevet national de premiers secours (BNPS)
  • Brevet national de secourisme (BNS)
  • Brevet national de sécurité et sauvetage aquatique (BNSSA)
  • Certificat de sauveteur secouriste du travail (CSST)
  • Diplôme d’infirmier, de médecin, chirurgien-dentiste, pharmacie, vétérinaire, sage-femme
  • Premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1)

(liste non exhaustive)

Les attestations qui ne sont PAS acceptées comme étant des équivalents au PSC1

  • Attestation d’initiation aux gestes élémentaires de survie
  • Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur de centres de vacances et de loisirs (Bafa)
  • Brevet européen de premiers secours (BEPS)
  • Certificat fédéral de premiers secours (CFPS)
  • Certificat militaire d’aptitude aux gestes élémentaires de survie
  • Initiation à l’alerte et aux premiers secours (IAPS)
  • Initiation aux premiers secours (IPS)
  • Initiation à la réduction des risques (IRR)

(liste non exhaustive)

Quelles sont les conditions pour être dispensé des attestations ?

Seules les personnes atteinte d'un handicap peuvent être dispensées de ces attestations. Si vous n’êtes pas, en raison de votre handicap, en mesure d'obtenir ces qualifications, vous pouvez en être dispensé. Un médecin agréé devra alors constater l'incompatibilité du handicap avec l'une ou l'autre ou les deux qualifications, et que cette incompatibilité ne remet pas en cause votre aptitude à exercer les fonctions de professeurs des écoles, compte tenu des possibilités de compensation du handicap.  Pour pouvoir solliciter une dispense, vous devez relever de l'une des catégories mentionnées aux 1°, 2°, 3°, 4°, 9°, 10° et 11° de l'article L.5212-13 du code du travail.

Les parents de trois enfants et les sportifs de haut niveau ne sont pas dispensés de ces attestations : ils doivent prouver qu’ils seront en mesure de porter secours aux élèves placés sous leur responsabilité.

Pour vous présenter au concours, vous devez remplir les conditions générales d'accès à la fonction publique et les conditions spécifiques fixées par le statut particulier des professeurs des écoles.

Les conditions générales d'accès à la fonction publique

Pour candidater, vous devez au plus tard le jour de la première épreuve d'admissibilité :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne, d’un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la Principauté d’Andorre, de la Confédération suisse ou de la Principauté de Monaco,
  • jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions d’enseignant,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national.

Quelle est la limite d’âge pour s’inscrire ?

Vous ne pouvez pas vous inscrire et concourir si vous dépassez l’âge légal de départ à la retraite au moment de votre titularisation.

Vous êtes en situation de handicap ?

Les aménagements des épreuves permettent, en fonction de la nature du handicap, d'adapter la durée et le fractionnement des épreuves ou d'apporter les aides humaines et techniques qui sont nécessaires. Ils doivent permettre de concourir dans les mêmes conditions que les autres candidats.

Vous devez faire votre demande au moment de l’inscription au concours. Un formulaire spécifique, qui devra être dûment complété par un médecin agréé, sera mis à votre disposition dans votre espace candidat. Pour pouvoir solliciter un aménagement, vous devez être atteint d'un handicap répondant à la définition du handicap posé par la loi n°2005-102 du 11 février 2005 ("constitue un handicap toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant."). Les aménagements ne sont pas accordés automatiquement aux personnes qui en font la demande. 

En cas de réussite au concours et avant votre nomination, vous serez convoqué pour une visite médicale auprès d'un médecin agréé compétent en matière de handicap. Il se prononcera sur votre aptitude physique et sur la compatibilité de votre handicap avec les fonctions d’enseignant.

Les conditions spécifiques au concours

Vous devez justifier, à la date de publication des résultats d’admissibilité, de l'exercice, pendant au moins 5 années, d'une ou de plusieurs activités professionnelles effectuées sous contrat de droit privé.

Il n’est pas nécessaire de détenir un diplôme ou un titre spécifique pour s’inscrire au troisième CRPE.

Quelles sont les activités professionnelles prises en compte ?

Toutes les activités professionnelles rémunérées sont prises en compte à partir du moment où elles ont été effectuées sous un régime de droit privé. La durée du contrat d'apprentissage et celle du contrat de professionnalisation sont comptabilisées dans le calcul de la durée d'activité professionnelle.

La durée de ces activités ne peut être prise en compte que si vous n’aviez pas, lorsque vous les exerciez, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d'agent public.

Comment est calculée la durée des activités professionnelles ?

La durée des activités professionnelles est calculée en déterminant la période comprise entre le début et la fin de chaque contrat et ce, quel que soit le temps de service prévu dans le contrat. Les périodes au cours desquelles l'exercice de plusieurs activités a été simultané ne sont prises en compte qu'à un seul titre.

Les périodes de congés, rémunérées ou non, sont prises en compte si vous avez été sous contrat pendant cette période de congé.

Attestations à détenir par tous les candidats

Vous devez, au plus tard à la date de publication des résultats d’admissibilité, justifier de deux attestations :

  • une attestation certifiant la qualification en secourisme reconnue de niveau au moins égal à celui de l'unité d'enseignement "prévention et secours civiques de niveau 1" (PSC1) par le ministère de l'intérieur (sécurité civile),
  • une attestation certifiant qu'un parcours d'au moins cinquante mètres a été réalisé dans une piscine placée sous la responsabilité d'un service public. Cette attestation doit être établie soit par une autorité d'un service public territorial des activités physiques et sportives (piscine municipale), soit par un service universitaire (Sraps, Scaps), soit par une autre autorité publique habilitée à assurer une formation dans le domaine de la natation.

Il n’y a pas de date limite de validité pour ces attestations. Elles sont acceptées quelle que soit l’année d’obtention.

Les attestations délivrées par une autorité compétente d'un État membre de l'Union européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'espace économique européen sont également admises. Elles doivent être traduites en français par un traducteur assermenté.

Si vous êtes admissible mais ne justifiez pas de ces deux qualifications à la date de publication des résultats d’admissibilité, vous ne pourrez pas vous présenter aux épreuves d’admission et serez éliminé.

Les principales attestations certifiant la qualification en secourisme autres que le PSC1 acceptées

  • Attestation de formation aux premiers secours  (AFPS)
  • Brevet d’État d’éducateur sportif (BEES)
  • Brevet de brancardier secouriste
  • Brevet de secouriste de la protection civile
  • Brevet national de premiers secours (BNPS)
  • Brevet national de secourisme (BNS)
  • Brevet national de sécurité et sauvetage aquatique (BNSSA)
  • Certificat de sauveteur secouriste du travail (CSST)
  • Diplôme d’infirmier, de médecin, chirurgien-dentiste, pharmacie, vétérinaire, sage-femme
  • Premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1)

(liste non exhaustive)

Les attestations qui ne sont PAS acceptées comme étant des équivalents au PSC1

  • Attestation d’initiation aux gestes élémentaires de survie
  • Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur de centres de vacances et de loisirs (Bafa)
  • Brevet européen de premiers secours (BEPS)
  • Certificat fédéral de premiers secours (CFPS)
  • Certificat militaire d’aptitude aux gestes élémentaires de survie
  • Initiation à l’alerte et aux premiers secours (IAPS)
  • Initiation aux premiers secours (IPS)
  • Initiation à la réduction des risques (IRR)

(liste non exhaustive)

Quelles sont les conditions pour être dispensé des attestations ?

Seules les personnes atteinte d'un handicap peuvent être dispensées de ces attestations. Si vous n’êtes pas, en raison de votre handicap, en mesure d'obtenir ces qualifications, vous pouvez en être dispensé. Un médecin agréé devra alors constater l'incompatibilité du handicap avec l'une ou l'autre ou les deux qualifications, et que cette incompatibilité ne remet pas en cause votre aptitude à exercer les fonctions de professeurs des écoles, compte tenu des possibilités de compensation du handicap.  Pour pouvoir solliciter une dispense, vous devez relever de l'une des catégories mentionnées aux 1°, 2°, 3°, 4°, 9°, 10° et 11° de l'article L.5212-13 du code du travail.

Les parents de trois enfants et les sportifs de haut niveau ne sont pas dispensés de ces attestations : ils doivent prouver qu’ils seront en mesure de porter secours aux élèves placés sous leur responsabilité.

Pour vous présenter au concours, vous devez remplir les conditions générales d'accès à la fonction publique et les conditions spécifiques fixées par le statut particulier des professeurs des écoles.

Les conditions générales d'accès à la fonction publique

Pour candidater, vous devez au plus tard le jour de la première épreuve d'admissibilité :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne, d’un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la Principauté d’Andorre, de la Confédération suisse ou de la Principauté de Monaco,
  • jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions d’enseignant,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national.

Quelle est la limite d’âge pour s’inscrire ?

Vous ne pouvez pas vous inscrire et concourir si vous dépassez l’âge légal de départ à la retraite au moment de votre titularisation.

Vous êtes en situation de handicap ?

Les aménagements des épreuves permettent, en fonction de la nature du handicap, d'adapter la durée et le fractionnement des épreuves ou d'apporter les aides humaines et techniques qui sont nécessaires. Ils doivent permettre de concourir dans les mêmes conditions que les autres candidats.

Vous devez faire votre demande au moment de l’inscription au concours. Un formulaire spécifique, qui devra être dûment complété par un médecin agréé, sera mis à votre disposition dans votre espace candidat. Pour pouvoir solliciter un aménagement, vous devez être atteint d'un handicap répondant à la définition du handicap posé par la loi n°2005-102 du 11 février 2005 ("constitue un handicap toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant."). Les aménagements ne sont pas accordés automatiquement aux personnes qui en font la demande. 

En cas de réussite au concours et avant votre nomination, vous serez convoqué pour une visite médicale auprès d'un médecin agréé compétent en matière de handicap. Il se prononcera sur votre aptitude physique et sur la compatibilité de votre handicap avec les fonctions d’enseignant.

Les conditions spécifiques au concours

Pour vous inscrire au second CRPE interne ou au second CRPE interne spécial, vous devez répondre à trois conditions spécifiques :

  • détenir le diplôme requis,
  • exercer ou avoir exercé une profession spécifique,
  • justifier d’une durée de services publics.

Diplôme requis pour s’inscrire

Vous devez posséder, au plus tard à la date de publication des résultats d'admissibilité, l’un des titres ou diplômes suivants :

  • Licence,
  • Titre ou diplôme sanctionnant un cycle d'études post-secondaires d'au moins trois ans acquis en France ou dans un autre État (dans ce cas, le titre ou diplôme doit être attesté par l’État dans lequel il a été délivré),
  • Titre ou diplôme classé au niveau 6 (anciennement II) du cadre national des certifications professionnelles (CNCP).

Quelles sont les conditions pour être dispensé de diplôme ?

Vous êtes dispensé de justifier d'un diplôme si vous êtes :

  • ou avez été fonctionnaire titulaire dans un corps de personnels enseignants ou d’éducation,
  • ou avez été maître contractuel des établissements d'enseignement privés sous contrat admis définitivement à une échelle de rémunération,
  • mère ou père d’au moins trois enfants,
  •  sportif de haut niveau.

Professions permettant de s’inscrire

Vous pouvez vous inscrire aux seconds CRPE internes si, au plus tard à la date de publication des résultats d'admissibilité, vous êtes :

  • agent titulaire ou non titulaire de l'une des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) ou des établissements publics qui en dépendent,
  • enseignant non titulaire exerçant dans un établissement scolaire français à l'étranger,
  • militaire,
  • enseignant titulaire ou stagiaire des corps territoriaux de la Nouvelle-Calédonie.

Vous pouvez également vous inscrire si vous avez été pendant tout ou partie de la période comprise entre le 1er septembre de l'une des six dernières années scolaires et la date des résultats d'admissibilité :

  • agent non titulaire ayant exercé, dans les établissements d'enseignement publics ou privés sous contrat d'association, des fonctions d'enseignement, d'éducation ou d'information et d'orientation,
  • assistant d'éducation recruté en application de l'article L 916.1 du code de l'éducation.

Si vous bénéficiez d’un contrat aidé (contrat d’avenir, adulte relais etc.) relevant du Code du travail, vous ne pouvez pas vous présenter au concours interne.

Vous ne pouvez pas vous inscrire si vous êtes professeur des écoles stagiaire ou titulaire.

Quelle doit être votre position administrative si vous êtes fonctionnaire ?

Vous pouvez vous inscrire si vous êtes en position d'activité, de détachement ou de congé parental.

Vous pouvez également vous inscrire si vous êtes en congé de longue maladie ou de longue durée. Toutefois, vous ne pourrez pas être nommé fonctionnaire stagiaire et perdrez le bénéfice du concours si vous n'avez pas obtenu du comité médical compétent un avis favorable à votre réintégration au 1er septembre qui suit l'admission.

Vous ne pouvez pas vous présenter si vous êtes en disponibilité à la date de la première épreuve du concours.

Quelle doit être votre position administrative si vous êtes un agent non titulaire ?

Vous pouvez vous inscrire si :

  • vous êtes agent non titulaire et en activité ou bénéficiant d'un congé régulier (à l’exclusion des congés accordés pour un motif identique à ceux prévus pour une disponibilité pour un fonctionnaire) conformément aux dispositions réglementaires vous régissant, à la date de la première épreuve du concours,
  • vous êtes enseignant stagiaire en cours de stage ou bénéficiant d'un congé (à l’exclusion des congés accordés pour un motif identique à ceux prévus pour une disponibilité pour un fonctionnaire) en application des dispositions du décret n° 94-874 du 7 octobre 1994 fixant les dispositions communes applicables aux stagiaires de l'État et de ses établissements publics,
  • vous bénéficiez d'un congé de grave maladie. Toutefois, vous ne pourrez pas être nommé fonctionnaire stagiaire et perdrez le bénéfice du concours si vous n’avez  pas obtenu du comité médical compétent un avis favorable à votre réintégration au 1er septembre qui suit l'admission.

Vous avez exercé dans une administration d’un pays européen ?

Vous pouvez vous présenter au concours si vous avez accompli des services dans une administration, un organisme ou un établissement d’un État membre de l’Union européenne ou d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen autres que la France, dont les missions sont comparables à celles des administrations et des établissements publics dans lesquels les fonctionnaires exercent leurs fonctions en France. Vous devez justifier d'avoir accompli ces services en qualité de fonctionnaire ou dans une position qui y est assimilée. Il n’est pas exigé que vous soyez en fonction dans l’administration de votre État d’origine à la date de publication des résultats d’admissibilité du concours.

Durée et nature des services requis

Vous devez avoir accompli trois années de services publics ou de services d'enseignement dans les établissements scolaires français à l'étranger à la date de publication des résultats d'admissibilité.

Quels sont les services publics pris en compte ?

Tous les services accomplis en qualité d'agent public, c'est-à-dire fonctionnaire ou agent non titulaire bénéficiant d'un contrat de droit public, relevant de l'une des trois fonctions publiques ou des établissements publics qui en dépendent (fonction publique de l'État, fonction publique territoriale, fonction publique hospitalière).

Sont également pris en compte :

  • le service national,
  • les services en qualité de fonctionnaire stagiaire,
  • les services accomplis en qualité d'agent non titulaire de l'État,
  • les périodes de congés (congé de formation, congés de maternité, de paternité, d'adoption rémunérés ou indemnisés, congé de présence parentale, congé parental),
  • les services à l’étranger effectués par les fonctionnaires en détachement auprès de l’AEFE ou par les enseignants non titulaires des établissements français à l’étranger et les services accomplis dans un État membre de l’Union européenne ou dans un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen autre que la France, lorsque les missions sont comparables à celles des administrations et des établissements publics dans lesquels les fonctionnaires exercent, en France, leurs fonctions.

Comment les services à temps partiel, incomplet ou discontinu sont-ils pris en compte ?

Les services à temps partiel ou incomplets ou discontinus sont totalisés dans le cadre de l'année scolaire.

  • les services à temps partiel (50 % et au-delà) sont considérés comme des services à temps plein.
  • les services discontinus sont considérés comme des services à temps plein dès lors qu'ils représentent au moins 50 % d'un équivalent temps plein.
  • les services incomplets inférieurs à 50 % ou les services discontinus représentant moins de 50 %, sont comptabilisés forfaitairement pour la moitié d'une année quelle que soit la quotité de temps travaillé.

Attestations à détenir par tous les candidats

Vous devez, au plus tard à la date de publication des résultats d’admissibilité, justifier de deux attestations :

  • une attestation certifiant la qualification en secourisme reconnue de niveau au moins égal à celui de l'unité d'enseignement "prévention et secours civiques de niveau 1" (PSC1) par le ministère de l'intérieur (sécurité civile),
  • une attestation certifiant qu'un parcours d'au moins cinquante mètres a été réalisé dans une piscine placée sous la responsabilité d'un service public. Cette attestation doit être établie soit par une autorité d'un service public territorial des activités physiques et sportives (piscine municipale), soit par un service universitaire (SrapsScaps), soit par une autre autorité publique habilitée à assurer une formation dans le domaine de la natation.

Il n’y a pas de date limite de validité pour ces attestations. Elles sont acceptées quelle que soit l’année d’obtention.

Les attestations délivrées par une autorité compétente d'un État membre de l'Union européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'espace économique européen sont également admises. Elles doivent être traduites en français par un traducteur assermenté.

Si vous êtes admissible mais ne justifiez pas de ces deux qualifications à la date de publication des résultats d’admissibilité, vous ne pourrez pas vous présenter aux épreuves d’admission et serez éliminé.

Les principales attestations certifiant la qualification en secourisme autres que le PSC1 acceptées

  • Attestation de formation aux premiers secours  (AFPS)
  • Brevet d’État d’éducateur sportif (BEES)
  • Brevet de brancardier secouriste
  • Brevet de secouriste de la protection civile
  • Brevet national de premiers secours (BNPS)
  • Brevet national de secourisme (BNS)
  • Brevet national de sécurité et sauvetage aquatique (BNSSA)
  • Certificat de sauveteur secouriste du travail (CSST)
  • Diplôme d’infirmier, de médecin, chirurgien-dentiste, pharmacie, vétérinaire, sage-femme
  • Premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1)

(liste non exhaustive)

Les attestations qui ne sont PAS acceptées comme étant des équivalents au PSC1

  • Attestation d’initiation aux gestes élémentaires de survie
  • Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur de centres de vacances et de loisirs (Bafa)
  • Brevet européen de premiers secours (BEPS)
  • Certificat fédéral de premiers secours (CFPS)
  • Certificat militaire d’aptitude aux gestes élémentaires de survie
  • Initiation à l’alerte et aux premiers secours (IAPS)
  • Initiation aux premiers secours (IPS)
  • Initiation à la réduction des risques (IRR)

(liste non exhaustive)

Quelles sont les conditions pour être dispensé des attestations ?

Seules les personnes atteinte d'un handicap peuvent être dispensées de ces attestations. Si vous n’êtes pas, en raison de votre handicap, en mesure d'obtenir ces qualifications, vous pouvez en être dispensé. Un médecin agréé devra alors constater l'incompatibilité du handicap avec l'une ou l'autre ou les deux qualifications, et que cette incompatibilité ne remet pas en cause votre aptitude à exercer les fonctions de professeurs des écoles, compte tenu des possibilités de compensation du handicap.  Pour pouvoir solliciter une dispense, vous devez relever de l'une des catégories mentionnées aux 1°, 2°, 3°, 4°, 9°, 10° et 11° de l'article L.5212-13 du code du travail.

Les parents de trois enfants et les sportifs de haut niveau ne sont pas dispensés de ces attestations : ils doivent prouver qu’ils seront en mesure de porter secours aux élèves placés sous leur responsabilité.

Pour vous présenter au concours, vous devez remplir les conditions générales d'accès à la fonction publique et les conditions spécifiques fixées par le statut particulier des professeurs des écoles.

Les conditions générales d'accès à la fonction publique

Pour candidater, vous devez au plus tard le jour de la première épreuve d'admissibilité :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne, d’un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la Principauté d’Andorre, de la Confédération suisse ou de la Principauté de Monaco,
  • jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions d’enseignant,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national.

Quelle est la limite d’âge pour s’inscrire ?

Vous ne pouvez pas vous inscrire et concourir si vous dépassez l’âge légal de départ à la retraite au moment de votre titularisation.

Vous êtes en situation de handicap ?

Les aménagements des épreuves permettent, en fonction de la nature du handicap, d'adapter la durée et le fractionnement des épreuves ou d'apporter les aides humaines et techniques qui sont nécessaires. Ils doivent permettre de concourir dans les mêmes conditions que les autres candidats.

Vous devez faire votre demande au moment de l’inscription au concours. Un formulaire spécifique, qui devra être dûment complété par un médecin agréé, sera mis à votre disposition dans votre espace candidat. Pour pouvoir solliciter un aménagement, vous devez être atteint d'un handicap répondant à la définition du handicap posé par la loi n°2005-102 du 11 février 2005 ("constitue un handicap toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant."). Les aménagements ne sont pas accordés automatiquement aux personnes qui en font la demande. 

En cas de réussite au concours et avant votre nomination, vous serez convoqué pour une visite médicale auprès d'un médecin agréé compétent en matière de handicap. Il se prononcera sur votre aptitude physique et sur la compatibilité de votre handicap avec les fonctions d’enseignant.

Les conditions spécifiques au concours

Qualité requise

Vous devez être, à la date de publication des résultats d'admissibilité, agent public.

Vous ne pouvez pas vous présenter au concours si vous êtes :

  • professeur des écoles stagiaire ou titulaire,
  • maîtres contractuels ou agréés, ou bénéficiant d’un contrat ou d’un agrément provisoire, exerçant dans les établissements de l'enseignement privé du premier degré sous contrat,
  • maître délégué des établissements d’enseignement privés sous contrat simple,
  • enseignant non titulaire des établissements scolaires français à l'étranger définis à l'article R. 451-2 du code de l'éducation.

Durée et nature des services

Vous devez justifier, à la date de publication des résultats d'admissibilité,  de l'exercice de fonctions d’enseignement pendant une durée minimale de 18 mois. 

Les fonctions d’enseignement doivent avoir été exercées de façon continue ou discontinue pendant tout ou partie de la période comprise entre le 1er septembre de l’une des trois dernières années scolaires et la date de publication des résultats d’admissibilité

Comment les services à temps partiel, incomplet ou discontinu sont-ils pris en compte ?

Les services à temps partiel ou incomplets ou discontinus sont totalisés dans le cadre de l'année scolaire :

  • les services à temps partiel (50 % et au-delà) sont considérés comme des services à temps plein.
  • les services discontinus sont considérés comme des services à temps plein dès lors qu'ils représentent au moins 50 % d'un équivalent temps plein.
  • les services incomplets inférieurs à 50 % ou les services discontinus représentant moins de 50 %, sont comptabilisés forfaitairement pour la moitié d'une année quelle que soit la quotité de temps travaillé.

Diplôme permettant de s'inscrire

Vous devez posséder, au plus tard à la date de publication des résultats d'admissibilité un titre ou diplôme classé au moins au niveau 5 (anciennement niveau III) du répertoire national des certifications professionnelles ou reconnu équivalent par le ministre chargé de l'éducation (exemples : BTS, DEUG, DUT, DEUST).

Quelles sont les conditions pour être dispensé de diplôme ?

Vous êtes dispensé de justifier d’un diplôme si vous êtes :

  • mère ou père d’au moins trois enfants,
  • sportif de haut niveau.

Attestations à détenir par tous les candidats

Vous devez, au plus tard à la date de publication des résultats d’admissibilité, justifier de deux attestations :

  • une attestation certifiant la qualification en secourisme reconnue de niveau au moins égal à celui de l'unité d'enseignement "prévention et secours civiques de niveau 1" (PSC1) par le ministère de l'intérieur (sécurité civile),
  • une attestation certifiant qu'un parcours d'au moins cinquante mètres a été réalisé dans une piscine placée sous la responsabilité d'un service public. Cette attestation doit être établie soit par une autorité d'un service public territorial des activités physiques et sportives (piscine municipale), soit par un service universitaire (Sraps, Scaps), soit par une autre autorité publique habilitée à assurer une formation dans le domaine de la natation.

Il n’y a pas de date limite de validité pour ces attestations. Elles sont acceptées quelle que soit l’année d’obtention.

Les attestations délivrées par une autorité compétente d'un État membre de l'Union européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'espace économique européen sont également admises. Elles doivent être traduites en français par un traducteur assermenté.

Si vous êtes admissible mais ne justifiez pas de ces deux qualifications à la date de publication des résultats d’admissibilité, vous ne pourrez pas vous présenter aux épreuves d’admission et serez éliminé.

Les principales attestations certifiant la qualification en secourisme autres que le PSC1 acceptées

  • Attestation de formation aux premiers secours  (AFPS)
  • Brevet d’État d’éducateur sportif (BEES)
  • Brevet de brancardier secouriste
  • Brevet de secouriste de la protection civile
  • Brevet national de premiers secours (BNPS)
  • Brevet national de secourisme (BNS)
  • Brevet national de sécurité et sauvetage aquatique (BNSSA)
  • Certificat de sauveteur secouriste du travail (CSST)
  • Diplôme d’infirmier, de médecin, chirurgien-dentiste, pharmacie, vétérinaire, sage-femme
  • Premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1)

(liste non exhaustive)

Les attestations qui ne sont PAS acceptées comme étant des équivalents au PSC1

  • Attestation d’initiation aux gestes élémentaires de survie
  • Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur de centres de vacances et de loisirs (Bafa)
  • Brevet européen de premiers secours (BEPS)
  • Certificat fédéral de premiers secours (CFPS)
  • Certificat militaire d’aptitude aux gestes élémentaires de survie
  • Initiation à l’alerte et aux premiers secours (IAPS)
  • Initiation aux premiers secours (IPS)
  • Initiation à la réduction des risques (IRR)

(liste non exhaustive)

Quelles sont les conditions pour être dispensé des attestations ?

Seules les personnes atteinte d'un handicap peuvent être dispensées de ces attestations. Si vous n’êtes pas, en raison de votre handicap, en mesure d'obtenir ces qualifications, vous pouvez en être dispensé. Un médecin agréé devra alors constater l'incompatibilité du handicap avec l'une ou l'autre ou les deux qualifications, et que cette incompatibilité ne remet pas en cause votre aptitude à exercer les fonctions de professeurs des écoles, compte tenu des possibilités de compensation du handicap.  Pour pouvoir solliciter une dispense, vous devez relever de l'une des catégories mentionnées aux 1°, 2°, 3°, 4°, 9°, 10° et 11° de l'article L.5212-13 du code du travail.

Les parents de trois enfants et les sportifs de haut niveau ne sont pas dispensés de ces attestations : ils doivent prouver qu’ils seront en mesure de porter secours aux élèves placés sous leur responsabilité.

Pour vous présenter au concours, vous devez remplir les conditions générales d'accès à la fonction publique et les conditions spécifiques fixées par le statut particulier des professeurs des écoles.

Les conditions générales d'accès à la fonction publique

Pour vous inscrire au concours vous devez obligatoirement être instituteur titulaire. Vous remplissez donc déjà les conditions générales (nationalité, droits civiques, aptitude physique, etc.).

Aucune limite d'âge n'est imposée.

Les conditions spécifiques au concours

Vous devez être obligatoirement instituteur titulaire et justifier de 3 années de services effectifs en cette qualité au 1er septembre de l'année précédant le concours.

Aucune condition de diplôme n'est exigée et vous n’avez pas besoin de justifier des attestations de secourisme et de natation exigées pour les autres concours de recrutement de professeur des écoles.

Vous souhaitez devenir professeur des écoles à Mayotte ?

Un concours externe et un second concours interne de recrutement de professeurs des écoles peuvent être organisés à Mayotte. Toutefois, pendant une période transitoire, le niveau de recrutement, les modalités du stage à effectuer après l'obtention du concours et les épreuves seront différents de ceux des concours de droit commun.

Les concours de recrutement de professeurs des écoles à Mayotte

Vous envisagez de devenir professeur dans une école de l'enseignement privé ?

Les maîtres des établissements d'enseignement privés sous contrat passent des concours et exercent des fonctions d'enseignement comparables à ceux et celles de leurs homologues de l'enseignement public, dans un cadre réglementaire spécifique prévu par le code de l'éducation pour leur recrutement et leur formation. Enseigner dans une école privée sous contrat

Parcours préparatoire au professorat des écoles : une formation pluridisciplinaire en licence

Le parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE) est adossé à un parcours de licence généraliste. Il est dispensé en partie dans un lycée et en partie dans une université pendant les trois années de licence (L1, L2 et L3).

Après le bac : le parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE)

Textes de référence

Quelles sont les modalités d'organisation des concours ? Quels sont les titres et diplômes permettant de se présenter au concours ?

Consulter les textes de référence sur les concours

Candidats en situation de handicap : deux voies d'accès

Si vous êtes en situation de handicap, vous disposez de deux voies d'accès : le concours en demandant éventuellement à bénéficier d'un aménagement des épreuves et le recrutement par la voie contractuelle. Le recrutement par la voie contractuelle se fait après une sélection sur dossier et un entretien. Il permet de devenir titulaire sans passer de concours.

En savoir plus sur le recrutement par la voie contractuelle des personnes en situation de handicap