Se repérer dans les concours des premier et second degrés

Imprimer cette page
Le métier d'enseignant vous intéresse ? Pour enseigner dans une école, un collège ou un lycée général, technologique ou professionnel, vous devez obtenir le concours de recrutement correspondant à votre projet professionnel. Il s'agit de concours de la fonction publique, soumis à des conditions d'accès, que vous pouvez préparer au sein d'un Institut national supérieur du professorat et de l'éducation (INSPE). Ces établissements dispensent des enseignements à la fois professionnels et disciplinaires étalés sur deux ans dans le cadre du master MEEF, spécialisé dans la préparation aux métiers de l'enseignement. Les maîtres des établissements d'enseignement privés sous contrat passent des concours et exercent des fonctions d'enseignement comparables à ceux et celles de leurs homologues de l'enseignement public, dans un cadre réglementaire spécifique prévu par le code de l'éducation pour leur recrutement et leur formation.

Protocole sanitaire pour les examens et concours

À la suite de la sortie de la période de confinement et du passage au couvre-feu, la DGAFP a mis à jour les recommandations pour le déroulement des concours et examens de la fonction publique en période crise sanitaire.

Cette mise à jour précise notamment :

  • Autorisation de déplacement entre 20h (ou 18h) et 6h du matin : les trajets à destination ou en provenance du lieu d’organisation d’un examen ou d’un concours font partie des déplacements dont les motifs dérogent aux restrictions de circulation quel que soit le moyen de transport concerné. Les participants aux concours et examens devront, si nécessaire, se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire, disponible sur le site du Gouvernement, appuyée des justificatifs nécessaires
  • Restrictions d’ouverture des ERP : les mesures d’interdiction d’ouverture des établissements recevant du public ne s’appliquent pas à l’organisation d’épreuves de concours ou d’examens
  • Port du masque : la dérogation à l’obligation de port du masque dont bénéficiaient les candidats lorsqu’ils étaient assis a été supprimée à compter du 17 octobre 2020. Tous les candidats sont donc désormais assujettis à cette obligation tant pour des épreuves écrites que pour des épreuves orales
  • Candidats en situation de handicap : l’obligation du port du masque ne s’applique pas aux candidats en situation de handicap munis d’un certificat médical établi par un médecin agréé justifiant de cette dérogation. Par ailleurs, la situation particulière des personnes nécessitant une lecture labiale devra être prise en compte

La mise à jour effectuée le 15 décembre précise notamment que la distanciation physique entre les participants à un concours s’entend de 4 m² sans contact entre eux, et non de 4 m² par personne stricto sensu.

 Télécharger les recommandations

 
Imprimer cette page